Les montées impossibles (ou presque).

Parce que en enduro VTT, il n'y a pas que la descente qui compte. Et contrairement aux idées reçues comme quoi il suffit d'appuyer très fort sur les pédales pour pouvoir grimper ce genre de passages, il faut une bonne dose de technique même pour la montée. Alors pour les mordus des défis voilà quelques passages dans les monts du Lyonnais que j'ai sélectionné. Je les ai tous réussi au moins une fois mais c'est loin d'être systématique, très loin... biclOO.

Depuis le hameau de Lafont, à l'Est de Courzieu, prendre le chemin en balcon. Celui ci est assez roulant mais tu n'en profiteras pas longtemps car dès le deuxième chemin à gauche, tu mets tout à gauche et tu te cramponnes. Le premier chemin est aussi assez raide mais assez dur pour être classé ici.

C'est la seule montée que je n'ai jamais réussi. On arrive sur la route des crêtes tout en haut mais la grosse difficulté est au début, le reste c'est juste raide à monter.

Depuis le hameau de Lafont, à l'Est de Courzieu, prendre le chemin en balcon. Celui ci est assez roulant jusqu'au dernier kilomètre. Et là premier raidillon sur des anciens pavés en pierre. Puis on enchaine sur une sortie de chemin très raide avec beaucoup de pierres. Le bout de "replat" entre les 2 difficultés permet juste de récupérer. Quand je dit replat, c'est très relatif par rapport aux deux raidillons, n'imagine pas te reposer mais juste repasser en dessous de 180 pulsations par minute. Une fois sur le GR76 repos. Très physique et assez technique.
Depuis Montromant prendre le chemin balisé D (comme Duerne). Le début est très roulant est très agréable, en profiter pour bien se reposer. Puis ça se corse à la côte 612. Le départ est plein de rocher très raide. Inutile d'espérer pouvoir récuperer après car c'est tout aussi raide bien que moins technique. Très physiques et technique au début. Ce chemin grimpe à Duerne.
A l'Est de Yzeron, partir de la Grand Croix, monter vers l'ouest en passant devant 2 chalet en bois très sympathique. La difficulté se trouve à la fin pour montée à Fontrobert. Le chemin devient de plus en plus raides et il est très cailloutteux, les pierres roulent se qui rend le passage très technique. C'est très court alors ne pas hésiter à finir dans la foulée le petit bout de route très raide et là la palpitant va tapper très fort. Très technique.
3 montées impossibles autour du col de la Fausse. A proximité de Vaugneray.

En rose : Depuis le lieu dit les Roches, au sud de Vaugneray. Chemin très rocailleux, avec des marches, des rochers, des pierres et une pente à couper le souffle. Très technique et très physique.

En bleu : Depuis la croix la Chana au sud ouest de Vaugneray. Longue montée sur piste forestière pour se chauffer et juste avant les virages, il faut couper pour s'attaquer à ce raidillon en terre très raides, bien s'accrocher au guidon. Très physique.

 

En rouge : Cette montée peut être enchainée après les 2 autres. Le départ a malheureusement été refait au bulldoser donc beaucoup moins technique qu'avant. Il n'en reste pas moins que la montée reste très difficile et la difficulté est longue. Physique.
Depuis Pollionnay, on monte souvent vers le col de la croix du Ban. Seule la sortie du chemin est très raide et presque impossible. Les courbes de niveau donnent l'impression que la pente est régulière et pourtant c'est un raidillon de chez raidillon. Bien s'acrocher au guidon et serrer les dents. La sortie est très physique.