Rando dans le Pilat

mai 2005

Cette année nous sommes pas souvent allez rouler dans le massif du Pilat mais quand nous y allons c'est pour une grosse sortie. Qui nous a été préparée par Hervé au programme 63km de paysage, sur plus de 1500m de dénivelés et de camaraderie et quelques petits gestes techniques.
Yves au centre encore en pleine forme. Ce n'est que la première pose.
Deuxième pose à l'ombre, c'est qu'il fait très chaud et il est déjà 11h. Nous étions une dizaine dont deux femmes c'est tellement rare que ça a le mérite d'être précisé. Et elles sont péchues en plus.
Voilà la pose tant attendue celle du casse croûte au lac du Sapt.
Où nous aurons admirré un pécheur utilisant des outils qui nous laissaient perplexe. Plus tard, j'ai mené mon enquête, apparement il pêchait la carpe.
Juste à côté du coin pique nique nous sommes passé par ce petit passage à gué. Comme je ne voulais pas mouiller mon vélo je suis passé par la poutre.
Alors pour mieux te rendre compte voilà la poutre vu de face, elle est ronde, pas facile à pied, j'ai failli tomber.

Un peu plus loin les jambes réchauffées par quelques dixaines de mètres de dénivelés, une gentille petite bosse était seule. Alors nous l'avons testée.

Hervé qui ouvre les hostilités.

Suivi de Juju the bikerider bien connu des street rider Lyonnais.
Puis moi manquant un peu d'énergie.
Pour finir Juju vu de l'autre côté pour mieux voir la détente du cabri.
Un superbe sillonant passage dans un sous bois.

Ce passage fini en single où nous nous sommes tirés la bourre en tête de peleton. Hervé ouvrait la piste mais il avait la pression de Juju et moi, tous les trois roues dans roues. Fallait pas qu'il y en ai un qui loupe un freinage sinon...

Juju dans un passage trialisant et pentu en épingle au pied d'une retenue d'eau tout près de Planfoy .
Moi sur le même passage.

Tiens chutes de pierres passage interdit. Ah ! bon ! On savait pas m'ssieur l'agent.

C'est pas bien ça, non c'est pas bien. Mais le passage était tellement cool difficile d'y resister.

Et pour finir, sans Yves qui n'a pas été au bout de la sortie, un petit paysage. A noter que Sylvie a fait les 63 km/+de 1500 de dénivelés , en pédales plates avec des sandales de grimpeur prétées aimablement par le vélociste du Bessat que l'on remercie au passage. Car madame avait oublié ses chaussures de vélo, ben oui ça arrive des fois.
 
Bon ride BiclOO.